Au-delà des nuages, brille le soleil

Ciel bleu et mer de nuagesCe matin, je suis sorti et j’ai regardé le ciel : les nuages étaient gris et bas et recouvraient entièrement le ciel.

Je décidai pourtant de partir en ballade à pied à la découverte du Mont Orchez depuis le fond de la vallée clusienne (env. 900 m de dénivelé). Il faisait gris, froid et humide. Je démarrai par la ville, m’en éloignai et initiai la montée par des chemins en terre. Au fur et à mesure de ma progression, je pénétrai la forêt ainsi que le royaume des nuages. L’environnement automnale et forestier prit alors une allure à la fois féérique et mystérieuse. Une brume disparate au milieu des arbres et des colorations rouges, oranges et vertes.
Une fois dépassé l’altitude de 1000 m, la brume disparut alors et le ciel bleu apparut. Puis une énorme mer de nuages recouvrant toute la vallée. Le tout éclairé et réchauffé par le Soleil. La température avait augmenté. Plus aucune trace d’humidité. La journée automnale se transformait en journée estivale ! Ni une ni deux, je m’assis sur un banc installé au sommet, enlevai les plus grosses couches de vêtements et assistai au spectacle de cette mer de nuages parsemée d’îles terrestres pointant vers le ciel.

Quel spectacle !

Je pouvais même entendre le bruit de la vallée sans pour autant la voir.

Je me suis posé un certain temps et profitai pleinement des merveilleuses conditions météorologiques.

Puis je décidai de redescendre. Et de quitter au fur et à mesure, cette chaleur, cette lumière, cette météo estivale. Je pénétrai à nouveau les nuages, leur densité et leur humidité. Je me dis alors que grâce à cette couche de nuages, j’avais été en mesure d’apprécier pleinement la météorologie du sommet.
Je me dis également que nous croyons parfois que la seule vérité est la masse nuageuse. Nous sommes dans l’ignorance.
Parfois nous savons que le soleil brille toujours au-dessus et nous nous focalisons pourtant uniquement sur la couche des nuages. Nous sommes dans l’oubli.
Et parfois nous dépassons la couche nuageuse afin de nous élever et de contacter le soleil. Nous sommes dans la chaleur et la lumière.

Tout comme notre niveau de conscience…

Eric

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le publier sur votre blog, le partager sur Facebook et Twitter, cliquer sur « J’aime ».

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s