Eloge de la lenteur

Aujourd’hui, pour la première fois, je suis resté immobile sur un tapis roulant.Cet après-midi dans les couloirs de la gare Montparnasse, je me suis ainsi tenu debout aux côtés de ma valise sur le fameux tapis mécanique horizontal roulant au ralenti. Vous savez la longue, longue, longue, très longue ligne droite (plus de 180 m)Poursuivre la lecture de « Eloge de la lenteur »